L’aventure à portée de crayon : créez votre propre carte

Pexels : Andrew Neel

Vous ne le savez peut-être pas, mais j’ai toujours été très très attiré par les cartes.

🗺️🗺️

Oui, je sais, c’est bizarre, mais c’est ainsi.

Une mention spéciale pour ma première grosse expérience pro chez Maporama de 2007 à 2009. ( A quelques mois avant la crise des subprimes et que Google Maps ne mette son API gratuite !)

A vrai dire, j’ai toujours été attiré par les cartes, dans les brocantes, dans les journeaux d’époque, dans le métro de Paris, à l’étranger, dans les guides touristiques ou encore, dans le journal Le Monde (elles sont magnifiques)…

Je trouve cela formidable, la capacité de projection mentale qu’offre une carte.

Disons le, depuis 10 ans sur portable, on perdu de rêve, cette sensation de faire vivre son imaginaire.

Google Maps a imposé un style, la carte est devenue utilitaire avec l’Iphone et elle a perdu peu à peu, son imaginaire pourtant si puissant dans le tourisme.

Pexels: Pixabay

Cela étant dit, je partage un idée de side-project, que je rêve de lancer un jour. (qui sait)

> Proposer à des voyageurs, une carte imprimée d’un destination, un peu spéciale.

Cette carte comprendrait quelques indications majeures sur la ville/quartier, mais serait dans l’ensemble, vide en contenu.

Oui, oui, pas de pub, pas de Points d’intérêts.

Et à vrai dire, c’est là, tout le concept. 🗺️

Que le visiteur se crée sa propre carte.

Serait déssiné dessus les détails d’un quartier, d’une ville, quelques noms de rue, de quoi se repérer tout de même.

Et ça serait tout.

Ainsi, le visiteur pourrait profiter de son séjour afin d’annoter sa carte, de faire sa propre carte, d’y inscrire ses souvenirs, ses bons plans, de crayonner dessus avec liberté (et créativité).

Ca me semble être une invitation à retrouver le caractère brut et simple du voyage et à vivre un moment loin de Google Maps, qui rythme tant nos quotidiens.

Une carte vide au départ donc, et qui se remplirait ainsi au fil de son séjour par ses expériences, une carte qui deviendrait carnet de voyage.

Il y a 10 ans, j’ai passé un mois en Suède avec un ami et nous n’avions guère plus avec un bout de carte crayonnée, par des amis en soirées, qui nous indiquaient leurs bons plans…comme guide.

On y notait des numéros de téléphone, des rdv, des mentions sur le prix du Mojito ou sur nos souvenirs de Blueberry muffin. Cette carte, aujourdh’ui perdue, s’est enrichie de notre voyage, nous avions ainsi crée notre propre guide touristique, croisant notre imaginaire avec celui des Suédois.

Loin de Google Maps.

Voila ce que je rêve de réaliser un jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *